J'ai passé en 1993 une matinée entière dans la gare d'Angers, et j'ai pu photographier toutes les installations. Je remercie au passage le chef de gare de l'époque, et l'agent SNCF qui m'a accompagné pour ma sécurité. Avec les photos du quartier que j'ai faites ce jour là l'après midi, j'ai ainsi pu me constituer une photothèque de 190 photos Noir et Blanc et 50 photos couleur. Je suis retourné cette année refaire un reportage de 40 photos couleurs des immeubles du quartier, mais pour la gare elle-même, il est trop tard, elle a été entièrement démolie et reconstruite en 2001.

Qui disait que l'ardoise était bleue ? J'ai été très étonné de découvrir la variété des nuances sur les murs à arcades qui encadrent la tranchée de la gare d'Angers dans la direction Paris. Il m'a fallu créer 13 couleurs pour la reproduire.

Le mur d'enceinte du haras est resté intact lui aussi, entourant maintenant un jardin où tous les arbres ont été conservés, en particulier le grand pin qu'on voit bien sur la première photo Les bâtiments du haras n'existent plus, ils ont été remplacés par la patinoire. C'est la raison pour laquelle je les ai librement créés, en m'inspirant des installations du Lion d'Angers

 

Seule l'électrification a amené sa forêt de pilônes, sinon, tout est comme en 68.

Les rails ont une couleur chaude, et le quai de la poste et la halle Sernam n'ont pas changé.

La facade de la gare côté quai est très originale, avec ses "trous".

Le passage souterrain est juste à côté de la porte principale. Elle est automatique, en 68, c'était une porte à deux battants, vitrée à encadrement métallique, qui était ouverte seulement 10 minutes avant l'arrivée des trains. Le compostage n'existait pas, les billets étant poinçonnés par deux contrôleurs, dans de petites guérites de chaque côté de la porte.

 

Le passage de voie devant le poste 1 a surement une bonne part de ses planches d'époque.

un peu plus loin, après la Sernam, et en face, sur la Place de la Gare...